Contenu

24 heures de la sécurité routière : une opération forte pour lutter contre l’insécurité routière

 

Face à la hausse de l’accidentalité en Sarthe en 2016 et à l’approche des fêtes de fin d’année génératrices de nombreux flux de circulation, un dispositif exceptionnel de lutte contre l’insécurité routière ont été mis en place les 16 et 17 décembre.

Organisée à l’initiative de Corinne Orzechowski, préfète de la Sarthe, cette opération inédite a mobilisé des moyens spéciaux et des renforts extra-départementaux afin de couvrir l’ensemble du réseau routier du département.

 

Gendarmes du groupement de gendarmerie départementale, policiers de la direction départementale de la sécurité publique, CRS et gendarmes de la section aérienne de Tours se sont mobilisés, de jour comme de nuit, pour mener une action forte de lutte contre l’insécurité routière.

Les vitesses excessives, la consommation d’alcool et/ou de stupéfiants et les comportements dangereux sont responsables de la majeure partie des accidents mortels. Rendre plus visible la lutte contre ces comportements dangereux à l’aube des départs en vacances et des fêtes de fin d’année est une nécessité pour assurer la sécurité de tous.

Télécharger le dossier presse "24h de la sécurité routière" (format pdf - 334.4 ko - 20/12/2016)

Corinne Orzechowski, préfète de la Sarthe, Juliette Part, directrice de cabinet, Marie-Pervenche Plaza, sous-prefète de Mamers et Jean-Michel Porcher, sous-préfet de La Flèche étaient présents, sur le terrain, aux cotés des forces de l’ordre.

Bilan des contrôles réalisés

Zone gendarmerie

  • 115 infractions relevées pour non respect de la vitesse autorisée
  • 9 dépistages positifs pour conduite sous l’emprise d’un état alcoolique
  • 26 infractions diverses (usage du téléphone portable, refus de priorité, défaut de permis de conduire, etc.)

Zone police

  • 15 infractions relevées pour non respect de la vitesse autorisée
  • 12 dépistages positifs pour conduite sous l’emprise d’un état alcoolique
  • 1 dépistage positif pour conduite sous stupéfiants
  • 23 infractions diverses (usage du téléphone portable, refus de priorité, défaut de permis de conduire, etc.)

A l’occasion des contrôles réalisés entre 4h30 et 6h30 du matin en centre-ville du Mans, près d’un tiers des conducteurs des véhicules contrôlés se sont révélés positifs à l’alcool.
Plus de la moitié des conducteurs contrôlés positifs présentaient un taux d’alcoolémie délictuel.