Contenu

40 ans de la politique de la ville

 

La feuille de route dessinée par le chef de l’État en faveur des quartiers prioritaires de la politique de la ville est structurée autour d’engagements qui répondent à deux enjeux majeurs :
- remettre la République au cœur de ces quartiers et mobiliser le droit commun afin que ceux qui y vivent bénéficient des mêmes droits et services qu’ailleurs ;
- favoriser l’émancipation des habitants, la mobilité et l’insertion par l’éducation et l’emploi, pour un égal accès de tous aux opportunités.

 

Le Président de la République a également annoncé dès novembre 2017 un plan de mobilisation autour des « 40 ans de la politique de la ville  ».

Née pour réduire les inégalités entre les quartiers sensibles et le reste du territoire, la politique de la ville n’a cessé de se transformer et de s’adapter. Selon Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des territoires « La politique de la ville ne doit pas être une politique d’exception et d’assistance. Elle doit engager l’ensemble des pouvoirs publics pour un objectif d’intérêt général : celui de réduire les inégalités territoriales et de permettre aux citoyens de réussir et de s’épanouir quel que soit leur lieu de résidence. C’est une des clés de l’enjeu de cohésion des territoires. »

Pour le département de la Sarthe, ce plan s’est décliné en 3 points :

-  organisation d’une rencontre départementale, en préfecture, le 15 février dernier associant les élus, les partenaires, les conseillers citoyens. Cette rencontre avait pour but de repérer et de faire état ensemble des réussites mais aussi des pistes d’amélioration en matière de développement économique, social, culturel et d’innovation. Cette rencontre a débuté avec l’aide du théâtre de la Bertoche avant d’aborder, sous la forme de groupes de travail, les trois thématiques retenues : l’éducation, le sport et la culture, l’image des quartiers.
- En matière d’éducation, il semblait nécessaire de ne pas réduire la question à la seule scolarité des enfants dans la mesure où elle s’adresse également aux adultes. La formation des parents, leur maîtrise de la langue et des outils numériques sont en effet des enjeux majeurs dans les contrats de ville. La question du décrochage scolaire méritait également d’être abordée car aider les jeunes à s’orienter en fonction de leurs capacités permet de nourrir leur ambition et celle de leurs parents.
- En matière de sport et de culture, étaient abordées les différentes clefs permettant de favoriser l’émancipation des jeunes et des moins jeunes (ouverture des jeunes et des adultes aux pratiques sportives et culturelles, accès à la bibliothèque, apprentissage de la musique, découverte d’une pratique sportive, ...).
- En matière d’image des quartiers, il convenait de réfléchir sur les moyens de donner une image plus juste des quartiers et, ainsi, changer le regard sur les quartiers prioritaires (promotion des lois, valeurs républicaines, accès à la santé, au logement, à la culture, …),

-  l’information de la mise en place d’un questionnaire en ligne sur la plate-forme nationale www.conseilscitoyens.fr à disposition des conseillers citoyens préalablement inscrits. Il est ainsi prévu que cette plate-forme puisse constituer un outil de consultation régulier à l’attention des conseillers citoyens,

-  un appel à candidature auprès des opérateurs des contrats de ville afin de « labelliser » des actions particulièrement remarquables et innovantes. Ce label, décerné au niveau national, permettra de faire savoir, d’enrichir et de mutualiser des bonnes pratiques.