Contenu

Grand Prix de France Moto 2017 au Mans - bilan

 

L’édition 2017 du Grand Prix de France s’achève sur un bilan satisfaisant.

Elle a rassemblé sur le circuit Bugatti du Mans près de 105 000 spectateurs battant ainsi un nouveau record d’affluence. Cette forte fréquentation a généré quelques difficultés de circulation en fin de matinée. La réactivité et la bonne coordination de l’ensemble des services ont permis de retrouver rapidement une fluidité de la circulation. Tous les spectateurs ont ainsi pu assister au départ de la course.

 

Durant ces trois jours, aucun incident majeur n’est survenu.

Les services de police, les CRS et la gendarmerie ont procédé tout au long du weekend à près de 3500 contrôles, permettant de relever :

- 1440 excès de vitesse ;
- 22 conduites sous l’emprise d’alcool (dont 15 délictuelles) ;
- 10 dépistages positifs aux stupéfiants.

Ces contrôles ont eu notamment pour conséquences 35 rétentions de permis de conduire (concernant 22 conducteurs de deux roues et 13 conducteurs de véhicules légers) et 31 immobilisations de véhicules.

Par ailleurs, 600 personnes ont testé gratuitement leur taux d’alcoolémie sur le stand de la sécurité routière dans le cadre de l’opération « Soufflez, vous saurez » dont 76 étaient positifs.

Enfin, les secours ont procédé à 560 interventions dont 49 ont donné lieu à une évacuation.

Le préfet remercie tous les services mobilisés qui ont assuré le bon déroulement de ce Grand Prix et adresse ses félicitations à tous ces talentueux pilotes, notamment à Johann Zarco qui a mis la France à l’honneur.


Les 19, 20 et 21 mai prochains, le circuit Bugatti du Mans accueillera le GPF Moto, manche française du championnat du Monde de vitesse.

Durant ces trois jours, ce sont plus de 90 000 spectateurs qui sont attendus sur le circuit dont 60 000 motards.

L’Etat se mobilise pour assurer la sécurité de tous

Pour assurer le bon déroulement de cette épreuve sportive en termes d’accès au site et de sécurité, les services de l’Etat sont à l’œuvre depuis plusieurs semaines pour établir un dispositif de sécurité en lien avec les organisateurs (le promoteur PHA Claude Michy et l’Automobile Club de l’Ouest).

L’intervention des services de l’Etat est multiple. Outre la mission régalienne de sécurité publique et civile, renforcée en raison du contexte de la menace terroriste en France, les services de l’Etat réaliseront également des actions de prévention, notamment ciblées sur les conducteurs de deux-roues motorisés, particulièrement nombreux lors de cet évènement.

Dossier de presse - mobilisation des services de l’Etat pour assurer la sécurité du Grand Prix de France 2017 (format pdf - 1.3 Mo - 18/05/2017)

Recueil des arrêtés

Télécharger le recueil de tous les arrêtés

Encadrement de la consommation et du transport d’alcool

- Du jeudi 18 mai (8h) au dimanche 21 mai (24h) la vente dans les établissements de distribution alimentaire (hypermarchés, supermarchés, supérettes, libres-services, épiceries de quartier) et le transport de boissons alcoolisées sont limités, dans 28 communes sarthoises [1] aux quantités suivantes :

  • 2 litres par personne majeure d’alcool de 3ème groupe.
    et
  • 1 litre par personne majeure d’alcool du 4ème et 5ème groupe.

- La vente de toutes boissons alcoolisées est interdite dans les stations services des 28 communes proches du circuit.

Arrêtés préfectoraux du 5 mai 2017

-  Interdiction (format pdf - 95.5 ko - 10/05/2017) de toute installation de débits de boissons temporaires ou pourvus d’une petite licence dite "petite licence restaurant" sur le territoire de certaines communes du département ;
-  Réglementation (format pdf - 1 Mo - 10/05/2017) de l’offre, de la vente et de la consommation de boissons alcoolisées dans le périmètre d’accès protégé comprenant une partie du territoire des communes d’Arnage, Le Mans, Mulsanne, Moncé-en-Belin et Ruaudin ;
-  Réglementation (format pdf - 178 ko - 10/05/2017) de l’offre, de la vente, de la consommation et du transport de boissons alcoolisées dans tous les établissements de distribution alimentaire, dans les établissements titulaires d’une licence dite « petite licence restaurant », dans les stations-services, dans certaines communes du département.

Voir la classification des boissons [2]

Cartes des plans de circulation

Le plan de circulation habituel autour du circuit sera activé et des itinéraires d’évitement de la zone du circuit sont conseillés.
Ces documents sur téléchargeables sur le site du conseil départemental de la Sarthe.

Autoroutes gratuites pour les motards du vendredi 19 mai 10h au lundi 22 mai 10h

Pour permettre aux motards de circuler en toute sécurité et de bénéficier des avantages de l’autoroute, Vinci Autoroutes propose la gratuité du péage aux motards à titre exceptionnel du vendredi 19 mai à 10h au lundi 22 mai à 10h sur certaines portions desservant le circuit du Mans :
- A11 : entre le péage de St Arnoult et Le Mans, entre Angers et Nantes et entre Angers et Le Mans,
- A28 : entre St Christophe-sur-le-Nais et Le Mans, entre Alençon et Le Mans et entre Rouen et Alençon.
- A81 : entre Le Mans et La Gravelle,
- A85 : entre Angers et Restigné.

Par ailleurs, la Fondation d’entreprise VINCI Autoroutes pour une conduite responsable, avec ses partenaires, installera à cette occasion des « Relais Motos » en plusieurs points du réseau desservant Le Mans, afin d’inciter les motards à faire des pauses régulières sur leur trajet et de les sensibiliser aux risques liés à l’hypovigilance.


Informations complémentaires

 

[1(Le Mans, Aigné, Allonnes, Arnage, Champagné, Changé, Coulaines, Ecommoy, Etival Les Le Mans, La Bazoge, La Chapelle St Aubin, Laigné en Belin, La Milesse, Moncé en Belin, Mulsanne, Neuville S/Sarthe, Parigné l’Evêque, Pruillé le Chétif, Rouillon, Ruaudin, St Georges du Bois, St Pavace, St Saturnin, Sargé les Le Mans, Spay, Téloché, Trangé et Yvré l’Evêque)

[2(Extrait de l’article L. 3321-1 du Code de la Santé Publique)
GROUPE 1 – Boissons sans alcool : eaux minérales ou gazéifiées, jus de fruits ou de légumes non fermentés ou ne comportant pas, à la suite d’un début de fermentation, de traces d’alcool supérieures à 1,2 degré, limonades, sirops, infusions, lait, café, thé, chocolat.
GROUPE 3 – Boissons fermentées non distillées : vin, bière, cidre, poiré, hydromel, auxquelles sont joints les vins doux naturels bénéficiant du régime fiscal des vins, ainsi que les crèmes de cassis et les jus de fruits ou de légumes fermentés comportant de 1,2 à 3 degrés d’alcool, vins de liqueur, apéritifs à base de vin et liqueurs de fraises, framboises, cassis ou cerises, ne titrant pas plus de 18 degrés d’alcool pur.
GROUPE 4 – Rhums, tafias, alcools provenant de la distillation des vins, cidres, poirés ou fruits, et ne supportant aucune addition d’essence ainsi que liqueurs édulcorées au moyen de sucre, de glucose ou de miel à raison de 400 grammes minimum par litre pour les liqueurs anisées et de 200 grammes minimum par litre pour les autres liqueurs et ne contenant pas plus d’un demi-gramme d’essence par litre.
GROUPE 5 – Toutes les autres boissons alcooliques.