Contenu

Informations générales

 

Qu’est-ce qu’un mouvement de terrain ?

Un mouvement de terrain est un déplacement, plus ou moins brutal, du sol ou du sous-sol, d’origine naturelle ou anthropique (c’est-à-dire lié à l’activité humaine).


Comment se manifeste un mouvement de terrain ?

On différencie :

Les mouvements lents et continus

- Les tassements et les affaissements de sols.

- Le retrait-gonflement des argiles.

- Les glissements de terrain le long d’une pente.

Les mouvements rapides et discontinus

- Les effondrements de cavités souterraines naturelles ou artificielles (carrières et ouvrages souterrains).

- Les écroulements et les chutes de blocs.

- Les coulées boueuses et torrentielles .


Dossier pratique à l’attention des maires en cas d’effondrement de terrain

La mission interservices risques environnementaux a réalisé et diffusé en 2008 un dossier pratique (format pdf - 2.9 Mo - 24/11/2015) à l’attention des maires, qui apporte des informations et conseils en cas d’effondrement de terrain.
Ce document a été mis à jour par la DDT en septembre 2015.

A compléter en cas d’effondrement : Fiche de recensement d’un effondrement de terrain (format pdf - 6.8 ko - 06/06/2014)


Les risques de mouvement de terrain en Sarthe

Le département est concerné par plusieurs types de mouvement de terrain en raison de l’exploitation du sous-sol et de la présence de cavités d’origine naturelle.

L’homme a réalisé pour ses besoins propres différents types d’excavation :
- les caves particulières. La pierre était utilisée en construction et la cavité résiduelle pouvait servir de stockage ou de pièce annexe à l’habitation.
- les carrières souterraines, exploitées pour la pierre, parfois reconverties en champignonnières et/ou abandonnées.
- les mines souterraines (or et argent dans l’ouest du département)
- les marnières, cavités d’extraction de matériaux destinés à amender les sols dans le sud-est du département.

Les cavités d’origine naturelle sont dues à la dissolution du calcaire par circulation de l’eau. Quelques unes de ces cavités sont répertoriées dans les calcaires du Bajocien et du Bathonien dans le nord et l’ouest du département.

1. Les mouvements liés à la présence de cavités souterraines anthropiques (c’est-à-dire liées à l’activité humaine)

On distingue les risques d’affaissement et les risques d’effondrement.

Les affaissements :
L’affaissement résulte d’une déformation souple sans rupture, relativement peu marquée et progressive des couches de sol situées au-dessus de la cavité. Il se traduit par une dépression topographique de la surface en forme de cuvette à fond plat sans qu’apparaissent de fractures sur les bords.

Les effondrements :
Ils se produisent de façon soudaine et donnent naissance en surface à une dépression plus ou moins circulaire aux bords quasi verticaux.
Il existe plusieurs sortes d’effondrements :

>> L’ effondrement d’un bouchon de marnière.
L’effondrement du bouchon du puits d’accès à la marnière crée un trou de faible diamètre pouvant être très profond.

>> L’ effondrement d’une chambre d’exploitation ou d’une galerie, caractérisé par un phénomène de fontis (affaissement du sol provoqué par un éboulement souterrain).
Ainsi, un fontis est un effondrement localisé qui peut déboucher brutalement en surface en créant un entonnoir ou un cratère pseudo-circulaire, dont le diamètre et la profondeur peuvent varier de quelques mètres à plusieurs dizaines de mètres.

>> L’effondrement généralisé d’une carrière :
il s’agit d’un effondrement spontané à caractère brutal. Il se produit préférentiellement au droit de carrières souterraines ayant atteint une extension latérale supérieure à la hauteur de recouvrement. Ce type de phénomène assez rare n’a pas été rencontré en Sarthe, cependant les caractéristiques mécaniques du tuffeau favorisent ce type d’effondrement brutal.

2. Les mouvements liés à la présence de cavités karstiques (naturelles)

Le réseau karstique est relié à la surface par des conduits verticaux plus ou moins remplis de matériaux fins. Lors d’un apport d’eau important, les matériaux fins présents dans le conduit peuvent être brusquement entraînés provoquant un phénomène de soutirage. Cela peut provoquer des perturbations en surface importantes. Ces cas sont rares en Sarthe.

3. Les mouvements liés au relief

Ils se déclinent sous deux aspects :

>> Les éboulements de coteau
L’évolution des falaises et des versants rocheux engendre des chutes de pierres ou de blocs ou des écroulements en masse susceptibles de détruire les constructions situées en bas de coteau. Plusieurs communes sont concernées en Sarthe.

>> Les glissements de terrain et coulées boueuses
Le glissement de terrain est un déplacement généralement lent d’une masse de terrains meubles ou rocheux le long d’une surface de rupture qui correspond souvent à une discontinuité préexistante.
Les coulées boueuses se traduisent par le déplacement rapide le long d’une pente d’une masse formée de sols fins saturés en eau. Ce phénomène est très limité en Sarthe.


Historique des principaux mouvements de terrain en Sarthe

Parmi les effondrements de caves, carrières souterraines creusées dans le tuffeau ainsi que les éboulements de coteaux, on peut citer :

- La champignonnière de Villaines-la-Carelle en 1982
- Le coteau à la Chartre-sur-le-Loir en 1988 et 2013
- La rue principale au Grand-Lucé en 2001
- Le coteau de Fresnay-sur-Sarthe en 2002
- cavité sous une habitation à Sarcé en 2007
- Le Lude : plusieurs effondrements localisés de 1999 à 2012 dont un accident mortel en 2008
- cavités à Bessé-sur-Braye en 2014.


Quels sont les enjeux exposés aux mouvements de terrain ?


Les grands mouvements de terrain étant souvent peu rapides, les victimes sont, fort heureusement, peu nombreuses. En revanche, ces phénomènes sont souvent très destructeurs, car les aménagements humains y sont très sensibles et les dommages aux biens sont considérables et souvent irréversibles.

Les bâtiments, s’ils peuvent résister à de petits déplacements, subissent une fissuration intense en cas de déplacement de quelques centimètres seulement. Les désordres peuvent rapidement être tels que la sécurité des occupants ne peut plus être garantie et que la démolition reste la seule solution.

Les mouvements de terrain rapides et discontinus (effondrement de cavités souterraines, écroulement et chutes de blocs, coulées boueuses), par leur caractère soudain, augmentent la vulnérabilité des personnes. Ces mouvements de terrain ont des conséquences sur les infrastructures (bâtiments, voies de communication ...), allant de la dégradation à la ruine totale ; ils peuvent entraîner des pollutions induites lorsqu’ils concernent une usine chimique, une station d’épuration...


Connaissance des risques

Dans le domaine des mouvements de terrain, des études ont également été menées afin de mieux connaître le risque et de le cartographier :

- L’Atlas départemental des risques de la Sarthe initialement réalisé en 1990 a été réactualisé pour la partie mouvement de terrain en 2006.

- Suite à l’étude de 1990, 6 communes classées en vulnérabilité forte ont fait l’objet d’études spécifiques dans le cadre de PPR (Plans de Prévention des Risques) Mouvements de terrain.

- Le BRGM a effectué en avril 2004 l’inventaire des cavités souterraines du département de la Sarthe.

- Le BRGM a réalisé la cartographie de l’aléa retrait-gonflement des argiles de la Sarthe en 2007.

- L’inventaire des sites miniers de la Région des Pays de la Loire a été établi en 2007 par GEODERIS.

- Suite à l’inventaire de 2007, GEODERIS a réalisé une étude approfondie d’aléa minier sur les concessions minières de Sablé-sur-Sarthe et de Solesmes en 2009, complétée en 2011, puis sur le bassin houiller de Laval (qui concerne 7 communes sarthoises) en 2015.

- Le BRGM a recensé dans un inventaire l’ensemble des évènements de mouvements de terrain de la Sarthe en 2011.


Pour en savoir plus :

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/mouvements-terrain
https://www.georisques.gouv.fr/
https://www.gouvernement.fr/risques/mouvement-de-terrain
http://carto.geo-ide.application.developpement-durable.gouv.fr/748/Cartographie_Risques_Sarthe.map pour la cartographie des risques. En cliquant à gauche, vous pouvez choisir la région Pays-de-la-Loire, puis le département de la Sarthe et une commune, et sélectionner les éléments souhaités dans la légende.