Contenu

Partager les enjeux et concerter

Sur la base de ce diagnostic, des modalités de protection des haies seront déterminées et mise en oeuvre dans le PLU. Elles seront modulées en fonction des enjeux environnementaux, économiques et sociaux.

Au préalable, il est indispensable de favoriser l’appropriation des choix effectués par l’ensemble des acteurs concernés. Plusieurs conditions doivent être réunies pour assurer la réussite de cette démarche :
- partager la connaissance des différentes fonctions du bocage et des enjeux liés à sa protection ;
- impliquer l’ensemble des acteurs concernés (élus, associations environnementales, exploitants agricoles, propriétaires fonciers, chasseurs, randonneurs, ...) dans la réflexion et les choix effectués ;
- que les participants soient concernés par les intérêts de maintenir un réseau bocager (protection des biens et des personnes, des sols et des productions, de la biodiversité, du climat ou encore valorisation d’une énergie locale et renouvelable, ...) ;
- que les services rendus par les haies à la collectivité prévalent sur les intérêts particuliers ;
- que les élus s’engagent à faire respecter les mesures de protection adoptées.

Dans le cas où l’arrachage ou l’exploitation d’une haie est soumis à autorisation, il est préférable que les critères et modalités d’acceptation ou de refus d’arracher soient définis et sans équivoque. Des modalités de compensation peuvent être convenues selon l’intérêt de la haie et sa fonctionnalité, ainsi que les essences à privilégier dans le cadre de replantations.

Cette démarche de concertation doit favoriser le respect des mesures de protections qui seront mises en œuvre par l’intermédiaire du PLU.