Contenu

Présentation du département

 

La Sarthe, terre d’équilibre

Entre la façade atlantique et le bassin parisien, la Sarthe bénéficie d’une situation géographique privilégiée. Interface entre la région parisienne et la côte bretonne, elle est accessible et ouverte à l’ensemble du territoire grâce à des infrastructures adaptées. Le réseau routier et les liaisons T.G.V. permettent de relier Le Mans à Paris, Nantes, Rennes ou encore à Lille et Lyon.

Carrefour de régions géographiques, la Sarthe est une terre d’équilibre. Le nord du département est un avant-goût de la Normandie ; au sud, la vallée du Loir ouvre sur la Touraine et l’Anjou ; à l’ouest, les granits des Coëvrons évoquent déjà les granits de la Bretagne ; à l’est, les vallons du Perche plongent dans le creux du bassin parisien.

A cette variété de paysages correspond une diversité flagrante des mentalités et des cultures : au nord, pays de prudence et de réflexion répond le sud, terre d’accueil, de vignobles et de douceur de vivre. La Sarthe est irriguée par trois rivières principales et par 465 ruisseaux qui font le bonheur des pêcheurs.
Quelques-uns de ses enfants ont laissé une trace dans l’histoire du pays : le naturaliste Pierre Belon, l’écrivain Scarron, le poète Pierre Reverdy, Claude Chappe, inventeur du télégraphe, René Dagron, précurseur du microfilm, Amédée Bollée, inventeur de l’automobile, ou encore Joseph Caillaux, président du Conseil .

La Sarthe est célèbre dans le monde entier à travers un site et un événement : l’abbaye de Solesmes, haut-lieu du chant grégorien, et les 24 Heures du Mans.
Mais là ne se limite pas la richesse de son patrimoine : pas moins de 200 châteaux, manoirs, abbayes et prieurés parsèment sa campagne. Au Mans, la haute stature de la cathédrale Saint-Julien domine l’enceinte gallo-romaine la mieux conservée de France. La forêt de Bercé est réputée abriter les plus beaux chênes du pays. Les faïences de Malicorne-sur-Sarthe font référence chez les connaisseurs.

Premier département céréalier du Grand Ouest, la Sarthe conserve une forte vocation agricole. Au fléchissement de la production bovine répond le développement de celle des volailles (poulet de Loué). Dans la foulée, le pôle agro-alimentaire s’est développé au point d’occuper aujourd’hui plus de 9000 salariés. Il n’est toutefois que le deuxième pôle industriel sarthois derrière celui de l’automobile et de la mécanique. Avec de grosses locomotives comme les Comptoirs Modernes et les M.M.A., le secteur du commerce et des services emploie plus de la moitié des actifs sarthois.

Parfaitement desservie par la route et le rail, la Sarthe a su utiliser sa position de carrefour pour se développer.

(Source : Conseil Départemental de la Sarthe)

En savoir plus sur www.sarthe.fr

La Sarthe Le Film from Département de la Sarthe on Vimeo.