Contenu

Risques technologiques

 

Le risque industriel

Un risque industriel est un événement accidentel qui se produit sur un site industriel et qui entraîne des conséquences immédiates graves pour le personnel, les populations avoisinantes, les biens et / ou l’environnement.

On peut observer 3 types de manifestations, qui peuvent se combiner :

• les effets thermiques, liés à une combustion d’un produit inflammable ou à une explosion ;
• les effets mécaniques, liés à une surpression, résultant d’une onde de choc (déflagration ou détonation), provoquée par une explosion. Celle-ci peut être issue d’un explosif, d’une réaction chimique violente, d’une combustion violente (combustion d’un gaz), d’une décompression brutale d’un gaz sous pression (explosion d’une bouteille d’air comprimé par exemple) ou de l’inflammation d’un nuage de poussières combustibles ;
• les effets toxiques, résultant de l’inhalation d’une substance chimique toxique (chlore, ammoniac, phosgène, etc.), suite par exemple à une fuite sur une installation ou à la combustion de produits dégageant des fumées toxiques.

Les principaux sites en Sarthe sont :

Le risque nucléaire

Le risque nucléaire provient d’accidents qui conduisent à un rejet d’éléments radioactifs à l’extérieur des conteneurs et enceintes prévus pour les contenir.

Ils peuvent survenir lors de transport par route, rail, lors d’utilisations médicale ou industrielles de radioéléments ou en cas de dysfonctionnement grave sur une installation nucléaire industrielle et plus particulièrement sur une centrale électronucléaire.

D’une façon générale, on distingue deux types d’effets sur l’homme :
- Les effets non aléatoires sont dus à de fortes doses d’irradiation. Ils apparaissent au-dessus d’un certain seuil d’irradiation, de façon précoce et après quelques heures. Ils engendrent l’apparition de divers maux (malaises, nausées, vomissements, brûlures de la peau, fièvre, agitation). Au-dessus d’un certain niveau, ils ont un caractère létal.
- Les effets aléatoires, engendrés par de faibles doses d’irradiation (cancers, anomalies génétiques), n’apparaissent pas systématiquement chez toutes les personnes irradiées et se manifestent longtemps après l’irradiation (plusieurs années).

Les rejets contaminent l’environnement : la faune subit des effets similaires à ceux de l’homme et la flore est détruite ou polluée. Les cultures et les sols peuvent être contaminés de façon irréversible.

Enfin, un accident nucléaire a également de graves conséquences sur l’outil économique et engendre des coûts importants (restauration du site, perte des biens, etc.).

Le risque de transport de matière dangereuse

Le risque de transport de matière dangereuses, ou risque TMD, est consécutif à un accident se produisant lors du transport de ces marchandises par voie routière, ferroviaire ou par canalisations.

On peut observer 3 types d’effets, qui peuvent être associés :

- Une explosion qui entraîne des effets à la fois thermiques et mécaniques (effet de surpression dû à l’onde de choc) ;
- Un incendie entraînant des effets thermiques (brûlures), qui peuvent être aggravés par des problèmes d’asphyxie et d’intoxication ;
- Un dégagement de nuage toxique avec des symptômes qui varient d’une simple irritation de la peau ou d’une sensation de picotements de la gorge à des atteintes graves (asphyxies, œdèmes pulmonaires).

Les conséquences d’un accident impliquant des matières dangereuses sont généralement limitées dans l’espace, du fait des faibles quantités transportées. Elles sont humaines, environnementales et économiques.

Liens utiles :

- Portail national de la prévention et des risques majeurs : https://www.georisques.gouv.fr

- Portail interministériel de prévention des risques majeurs : www.risques.gouv.fr

- Autorité de Sûreté Nucléaire : www.asn.fr

- Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire : www.irsn.fr

- Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives : www.cea.fr