Le bocage dans la Région Pays de la Loire

Mis à jour le 21/09/2023
L’Atlas des paysages des Pays de la Loire identifie le bocage comme élément constitutif, identitaire et prédominant des paysages régionaux.

Néanmoins, les évolutions des pratiques agricoles, mais aussi les dynamiques urbaines et d’infrastructures, ne sont pas sans conséquences sur la transformation des paysages ruraux, sur l’évolution du bocage et l’érosion du patrimoine de haies. À titre d’exemple, sur la partie sarthoise du PNR Normandie-Maine, il y avait en 1950 : 34 650 km de haies recensés, contre 17 387 km en 2010, soit une différence de 17 263 km de haies supprimées.

Cette destruction du bocage a des conséquences sur les territoires, leur fonctionnement, leur équilibre, leur identité et leurs paysages, cela s’exprime notamment par :
Une banalisation des paysages allant à l’encontre d’une diversité régionale, d’une identité départementale ou locale ;
L’Érosion de la Biodiversité et des ruptures dans la Trame Verte et Bleue par la fragmentation des territoires (destructions d’habitats, isolements génétique…) et la banalisation des espaces (simplification des écosystèmes…) ;
Une accélération de l’altération des ressources, sol, eau, air, une augmentation des pollutions, un impact sur les microclimats…

Pour aller plus loin, consulter l'Atlas des paysages des Pays de la Loire :