Contenu

Engins de déplacement personnels motorisés

 

Trottinettes électriques, monoroues, gyropodes, hoverboards… Les nouveaux engins de déplacement personnels (EDP) motorisés apportent de nouvelles solutions pour se déplacer au quotidien. Leur présence de plus en plus forte dans les rues et l’espace public nécessite d’être réglementée pour des raisons de sécurité de leurs utilisateurs et des autres usagers.

Règles générales

  • En agglomération, les EDPM ont l’obligation de circuler sur les pistes et bandes cyclables lorsqu’il y en a. À défaut, ils peuvent circuler sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 50 km/h.
  • Hors agglomération, leur circulation est autorisée uniquement sur les pistes cyclables et voies vertes.
  • Les EDPM ont l’interdiction de circuler sur les trottoirs. Sinon, ils doivent être tenus à la main.
  • La conduite d’un EDPM est interdite à toute personne de moins de 12 ans.
  • Comme pour les vélos, ces engins ont également la possibilité de se garer sur les trottoirs. Leurs utilisateurs sont invités à ne pas gêner la circulation des piétons et d’assurer leur sécurité.
  • Il est interdit d’être à plusieurs sur une trottinette électrique et de manière générale sur tout EDPM : c’est un engin à usage exclusivement personnel.
  • Pour pouvoir circuler sur la voie publique, les engins doivent être bridés à 25 km/h.
  • Comme pour les vélos, il est interdit de conduire sous l’influence de l’alcool ou après usage de stupéfiants, d’utiliser le téléphone tenu en main ou porter à l’oreille des écouteurs ou tout appareil susceptible d’émettre du son.