Contenu

Résultats des appels à projets

 

Deux entreprises sarthoises lauréates du Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires

L’industrie a été particulièrement touchée par la crise. Les prévisions d’investissement dans le secteur témoignent de l’importance d’apporter un soutien public aux acteurs industriels afin de maintenir la compétitivité des entreprises françaises à l’international, mais également pour répondre aux grands défis du secteur : modernisation du tissu productif, engagement de la transition écologique, résilience des chaînes de valeur et de production et inclusion sociale.

L’industrie, au-delà d’être la pierre angulaire de la reprise économique, constitue un levier puissant pour lutter contre les fractures territoriales et sociales. 70 % des sites industriels sont situés hors des grandes agglomérations et 71 % des investissements directs étrangers dans le domaine industriel ont profité à des communes de moins de 20 000 habitants.

Pour permettre ce rebond, la ministre déléguée chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a annoncé, dans le cadre de France Relance, le lancement d’un fond d’accélération des investissements industriels dans les territoires qui complète les aides sectorielles également mises en place par l’État. Il s’inscrit dans le cadre du programme Territoires d’industrie, lancé par le Premier ministre en novembre 2018.

Le fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires

Doté initialement par l’État de 400 millions d’euros à l’échelle nationale, et récemment renforcé de près de 300 millions d’euros financés à parité État / Régions, le fond d’accélération des investissements industriels dans les territoires vise à financer les projets industriels (créations et extensions de sites, modernisation, nouveaux équipements, etc.) les plus structurants pour les territoires et pouvant démarrer l’investissement entre 6 mois et un an.
Les projets soutenus dans ce cadre sont sélectionnés par les régions et les préfectures de région, au travers de revues régionales d’accélération. Ces projets doivent avoir un impact sociétal et économique fort : maintien et création d’emplois, décarbonation, formations, approfondissement des collaborations avec les acteurs territoriaux, etc.

Sous l’impulsion de France Relance et face au succès rencontré par le fonds, l’État et les régions ont décidé main dans la main d’apporter un engagement commun pour maintenir la dynamique d’investissements industriels dans les territoires et accélérer les transitions (écologique, digitale), avec près de 300 millions d’euros supplémentaires apportés au fonds à l’échelle nationale. En région Pays de la Loire, l’État et la Région Pays de la Loire mobilisent ainsi 26 millions de crédits supplémentaires jusqu’au 1er juin 2021.

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, a déclaré : « Il n’y a pas de grande économie sans industrie. Et le cœur battant de cette industrie, ce sont nos territoires. Ce « Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires » permet, concrètement et dès aujourd’hui, de relocaliser dans nos régions des activités stratégiques et créatrices d’emploi. Ces premiers effets du plan de relance sont le résultat d’une mobilisation de terrain, en parfaite collaboration entre les services de l’État et ceux du Conseil régional dont je salue le travail mené ces dernières semaines. »

Christelle Morançais, président de la région des Pays de la Loire précise : « La région des Pays de la Loire, qui a été la première à déployer la French Fab, est au tout premier rang des régions industrielles de France. En concertation étroite avec l’État, nous avons dès le début de la crise sanitaire été particulièrement attentifs à soutenir nos entreprises, à leur permettre de sauvegarder les emplois ligériens et à continuer à développer leur activité. Nous continuerons à nous engager au service de la compétitivité et de la résilience de nos entreprises, en mobilisant toutes les ressources du territoire au service de nos acteurs économiques. »

19 nouveaux lauréats ont été validés conjointement par la préfecture de région et le conseil régional.
Ces projets bénéficieront d’un soutien d’un montant global de 6,1 M€ pour un volume d’investissement prévisionnel total de 85 M€. Ces projets permettront de conforter 2 500 emplois et pourront générer plus de 440 emplois.
Ce sont donc, à ce jour, 96 projets Pays de la Loire qui ont été soutenus par le fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires. Ces projets bénéficieront d’un soutien d’un montant global de 36,8 M€ pour un volume d’investissement prévisionnel total de 476 M€. Ces projets permettront de conforter 10 000 emplois et pourront générer plus de 2 460 emplois. Les entreprises bénéficiaires sont en majorité des PME (67) et des ETI (24). 53 s’inscrivent dans les Territoires d’Industrie, soit 55% des lauréats.
Leurs projets abordent les grands enjeux actuels de l’industrie : modernisation des outils de production et développement de l’industrie 4.0, préservation des savoir-faire et transition écologique.

- FOUSSIER (Allonnes-Territoire d’Industrie Le Mans), distributeur et fabricant spécialisé en fournitures techniques pour le bâtiment et l’industrie, porte ce projet de diversification, industrialisation et fabrication sur mesure de menuiseries. 7,5M€ & 70 créations d’emplois.

- PRECA TIMM EMBALLAGE (Vion-Territoire d’Industrie Sablé-La Flèche) conditionne des pommes pour les producteurs locaux.90% de fruits sont cultivés à moins de 80 km de l’entreprise. Pour augmenter sa productivité et conquérir de nouveaux marchés, l’entreprise modernise ses équipements. 1,5 M€.

Quatre projets sarthois lauréats de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté : résultat 2e vague d’appel à projet

Face à une crise épidémique qui pèse lourdement sur les populations les plus précaires, les associations engagées dans la lutte contre la pauvreté jouent un rôle incontournable pour subvenir aux besoins de millions de foyers en difficultés.
Olivier Véran a annoncé un soutien exceptionnel de 100 millions d’euros à 609 projets solidaires, 33 projets nationaux et 576 projets régionaux, portés par les associations de lutte contre la pauvreté. Après une première vague de lauréats annoncée en avril, ce sont 17 nouvelles associations en région des Pays de la Loire qui sont retenues pour un montant de 943 848 euros s’inscrivant dans le plan de relance national « France Relance ».
Pour rappel, ce plan de soutien a pris la forme d’un appel à projets proposé en novembre dernier, aux associations de la lutte contre la pauvreté, quelle que soit leur taille, qui oeuvrent notamment dans les domaines suivants :
• la lutte contre la précarité alimentaire et l’accès aux bien essentiels ;
• l’accès aux droits ;
• le soutien aux familles, notamment pour l’accueil des enfants de parents demandeurs d’emploi et en insertion sociale et professionnelle ;
• l’insertion sociale et professionnelle.

L’appel à projet est construit autour de trois axes :
• développer des actions innovantes pour améliorer les services rendus aux personnes en situation de précarité : mieux guider, informer, conseiller et accompagner pour encourager l’autonomie dans la gestion de leur budget et de leur vie quotidienne.
• moderniser les dispositifs d’accès aux biens essentiels ( alimentation et produits d’hygiène) des personnes en situation de précarité, pour éviter les ruptures d’accès aux biens.
• adapter les systèmes d’information et infrastructures des associations pour les rendre plus efficients sur le plan environnemental et économique.

En région des Pays de La Loire la dimension autour des projets favorisant la mobilité a été valorisé au regard des problématiques spécifiques auxquelles sont confrontées les personnes pour accéder aux biens essentiels, à l‘insertion et à l’emploi.
Au niveau national, l’appel à projets à été piloté par la délégation interministérielle à la prévention et à la lutte contre la pauvreté (DIPLP) et la direction générale de la cohésion sociale (DGCS). Les commissaires régionaux chargés de la lutte contre la pauvreté ont été chargés de piloter ces appels à projets et ont présidé un comité de sélection des projets solidaires dans leur région. Au total, ce sont 576 projets régionaux lauréats soutenus dans toutes les régions, pour un montant total provisoire de 53,4 millions d’euros.
91 projets ont été déposés en région des Pays de la Loire, 19 projets lauréats ont été retenus pour un montant total de 1, 4 millions d’euros en avril 2021 auxquels s’ajoutent cette deuxième vague de 17 lauréats pour un montant de 943 000 €.
« Mon exigence permanente, c’est qu’à cette crise épidémique ne s’ajoutent pas des drames humains. Or nous le savons, le quotidien de nos concitoyens les plus précaires a été durement touché par l’épidémie, et je tiens à saluer l’engagement des associations qui ont tendu la main depuis le premier jour à ces populations fragiles. Leur action jour après jour est déterminante.
Cet appel à projet vient les soutenir dans leur combat. Par la diversité des projets sélectionnés, par le choix de soutenir des initiatives nationales comme locales, nous sommes fidèles aux valeurs de solidarités qui nous animent ».
Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé
« Soutenir les associations c’est contribuer à faciliter et adoucir la vie quotidienne des personnes. Soutenir les associations dans leurs projets d’investissements c’est amplifier la réalisation de leurs projets. Enfin soutenir les associations, c’est contribuer à la relance de l’économie locale. Poursuivons ensemble, pouvoirs publics, associations le combat contre la précarité ! » Anne Postic ,commissaire à la prévention et à la lutte contre la pauvreté Pays de La Loire

- ASSOCIATION DES RESTAURANTS DU COEUR
Lutter contre la précarité alimentaire et contre le gaspillage par la modernisation éco-responsable et environnementale de la chaîne logistique des Restos du Cœur en Pays de la Loire.
L’association de loi 1901 des Restos de la Sarthe (72) est porteuse de projet régional pour l’ensemble des associations de loi 1901 départementales Restos du Cœur de la Région Pays de la Loire (Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe, Vendée).
Le projet est lié à l’augmentation de la ramasse observée auprès des grandes et moyennes surfaces commerciales et des entreprises agro-alimentaires et pour permettre d’augmenter la capacité d’approvisionnement de nos centres d’activité. Il consiste à moderniser la flotte des Restos du Cœur de trois départements des Pays de la Loire (Maine-et-Loire, Sarthe, Vendée) en investissant dans des camions frigorifiques.
Cette optique de modernisation est polymorphe :
- accroître la capacité de collecte pour les centres d’activités,
- lutter contre le gaspillage en développant la pratique de la ramasse en circuit court,
- optimiser le respect de la chaîne du froid et la sécurité alimentaire lors de la collecte dans le cadre réglementaire HACCP alimentaire,
- réduire les coûts d’exploitation pour les associations départementales en investissant dans du matériel de qualité,
- réduire l’empreinte écologique et environnementale des pratiques des Restos du Cœur.
Les objectifs des Restos du Cœur des trois départements peuvent être résumés ainsi :
- adapter notre fonctionnement logistique face à l’augmentation des demandes
- transformer notre action d’aide alimentaire dans une démarche de durabilité écologique, d’éco-responsabilité

- LARBRE
Accueil d’une épicerie sociale et solidaire de proximité EVS
Le projet de l’EVS est de développer un partenariat avec une association gestionnaire d’une épicerie sociale et solidaire.
Notre but est de favoriser l’accès aux biens essentiels des habitants du quartier.
Les objectifs principaux :
- développer des actions solidaires dans un contexte de crise sanitaire particulièrement contraints pour les habitants,
- accueillir une structure porteuse d’un service de proximité luttant contre la précarité alimentaire
- faire connaissance avec de nouveaux habitants et leur donner accès aux actions de l’EVS.

- INALTA
Permanence itinérante de prévention spécialisée au cœur des quartiers
Le projet consiste à réaliser des permanences d’éducateurs de prévention spécialisée dans l’espace public avec le support d’un camion aménagé qui stationnera sur des lieux stratégiques au sein des quartiers Rocade et Montreux (QPV). Les objectifs sont :
- provoquer l’entrée en relation avec les jeunes résidant dans ces quartiers, qui ont tendance à se replier au domicile, afin d’engager si besoin un accompagnement éducatif,
- contribuer à redynamiser la vie sociale.

- UNION MANCELLE DES CENTRES SOCIAUX
Création d’un collectif « Jeunesses » renforçant le pouvoir d’agir des jeunes
Le projet a pour finalité de permettre et soutenir le pouvoir d’agir des jeunes et tendre vers leur émancipation. Il repose sur 3 objectifs généraux :
- créer une cohérence collective « Jeunesses » pérenne,
- permettre aux jeunes de devenir acteurs,
- lutter contre les représentations liées aux jeunes.

Sept projets sarthois lauréats du Fonds pour requalifier les friches urbaine, industrielle ou commerciale et limiter l’artificialisation des sols

L’État consacre en région Pays de la Loire près de 11 millions d’euros pour requalifier des friches. Ce financement du plan de relance permet la réalisation, par exemple, d’opérations de réaménagement de cœurs de bourgs ou de réhabilitation d’anciennes zones commerciales/industrielles.
Le plan de relance va permettre la création de plus de 140 000 m² de logements et 54 000 m² de surface économique qui dynamiseront et renforceront l’attractivité des territoires retenus.

Ce sont 21 hectares de surfaces artificialisées qui seront ainsi requalifiés et sur lesquels de nouveaux projets urbains prennent vie. Cela préservera autant de terres agricoles ou forestières.
Les 37 sites sélectionnés l’ont été sur la base de critères de maturité des dossiers, d’opportunité et de cohérence territoriale, ou encore de caractère prioritaire du secteur au regard des programmes "Territoires d’industrie" , "Action cœur de ville" et "petites villes de demain".

- Reconversion d’une ex-brigade gendarmerie à Ballon Saint Mars
- Résorption d’une friche en centre bourg à Saint Georges Du Bois
- Désamiantage de deux bâtiments d’ancien site industriel en sud Sarthe
- Création de logements et d’un tiers lieu numérique à Laigne en Belin
- Projet de reconversion d’une friche commerciale à Allonnes
- Recyclage foncier en Val de Sarthe
- Reconversion de la friche industrielle Actisud au Mans
- Reconversion du site de l’ancienne usine GFL à Yvre l’Eveque

 

Deux lauréats du fond d’accélération des investissements dans les territoires en Sarthe

21 nouveaux lauréats ont été validés conjointement par la préfecture de région et le Conseil régional. Ces projets bénéficieront d’un soutien d’un montant global de 4,1 M€ pour un volume d’investissement prévisionnel total de 49 M€. Ces projets permettront de conforter 1 700 emplois et pourront générer plus de 760 emplois.

Deux lauréats dans le département de la Sarthe :

- BRULON MAROQUINERIE – Maroquinerie

Brulon Maroquinerie est un atelier de production spécialisé dans la préparation, la coupe et le montage de cuir pour le prêt-à-porter et la maroquinerie de luxe.

- FEMILUX – Maroquinerie

Femilux est une « Entreprise du patrimoine vivant ». Elle est spécialisée dans le prêt-à-porter de luxe, sous-traitante de grandes marques. Elle lance ce projet de modernisation et réindustrialisation. Les objectifs sont d’investir significativement dans des outils numériques et les nouvelles technologies. Cela va permettre à l’entreprise de diminuer ses coûts de production, de proposer de nouvelles solutions techniques tout en garantissant la qualité de fabrication mais aussi d’être plus compétitif afin de pouvoir concurrencer les productions étrangères.

Ce sont donc, à ce jour, 77 projets localisés dans les Pays de la Loire qui ont été soutenus par le fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires. Ces projets bénéficieront d’un soutien d’un montant global de 30,7 M€ pour un volume d’investissement prévisionnel total de 391 M€. Ces projets permettront de conforter 7 500 emplois et pourront générer plus de 2 020 emplois. Les entreprises bénéficiaires sont en majorité des PME (55) et des ETI (19). 43 s’inscrivent dans les Territoires d’Industrie, soit 56 % des lauréats.

Leurs projets abordent les grands enjeux actuels de l’industrie : modernisation des outils de production et développement de l’industrie 4.0, préservation des savoir-faire et transition écologique.

Pour retrouver le communiqué de presse de la préfecture de la Région Pays de la Loire : France Relance en Pays de la Loire - 21 nouveaux laureats pour le FAIIT (format pdf - 3.6 Mo - 27/04/2021)